SELS DE NICOTINE PAR MONTREAL

Montreal Original est un fabricant d’e-liquide canadien basé à Montréal qui arrive en France pour révolutionner la catégorie des goûts classics (goûts de tabac) avec une nouvelle méthode : l’extraction par osmose inverse.

En plus de mettre de l’avant notre gamme en 50/50 à nicotine régulière (base libre), nous avons récemment lancé notre gamme en sels de nicotine.

Pourquoi offrir la gamme dans ce format ?

Tel qu’expliqué dans l’article précédent du blog à ce sujet, la fonction première des sels de nicotine est d’absorber plus rapidement la nicotine dans l’organisme. 

Pour Montreal Original qui place le primo-vapoteur (nouvel utilisateur) au centre de son approche, quel en est l’utilité ? 

Nous pensons que la majorité des fumeurs peuvent arrêter la cigarette avec la nicotine à base libre. Toutefois, il existe des exceptions et c’est avec notre gamme en sels de nicotine 20mg que nous répondons à ces cas spéciaux, que voici : 

  • Un gros fumeur qui a les parois de la gorge très irritées et pour qui du 18mg de nicotine régulière peut être trop irritant en gorge.
  • Quelqu’un qui n’a pas un apport nicotinique suffisant avec le 16mg/ml ou le 18mg/ml disponible sur le marché.
  • Le fumeur qui a besoin de faire une transition avec quelque chose de plus doux en gorge et similaire à la cigarette, le temps que ses parois de la gorge se rétablissent. 

Dans tous les cas, nous jugeons qu’il est pertinent de mettre à disposition du consommateur ce type de nicotine de plus en plus populaire, afin qu’il ait tous les choix possibles pour un sevrage tabagique tout en douceur.

Les types de sels de nicotine

Les sels de nicotine sont de plus en plus connus sur le marché. Cependant, une notion moins connue est la différence entre les types de sels de nicotine.

Tout d’abord, il faut savoir que, pour créer des sels de nicotine, il est nécessaire d’utiliser un type d’acide. Tel que l’article du blog sur le sujet l’a détaillé, l’utilisation de l’acide est en lien avec le PH de la nicotine que l’on souhaite atteindre pour se rapprocher de la sensation en gorge d’une cigarette traditionnelle. 

 

Plusieurs types d’acides peuvent alors être utilisés : acide benzoïque, acide lactique, acide salicylique et acide sorbique. 

Sans entrer dans les détails sur tous les types d’acides qui peuvent être utilisés dans les sels de nicotine, nous avons choisi d’utiliser l’acide lactique pour les deux raisons suivantes : 

  • Il s’agit de l’acide dont on a le moins besoin pour produire des sels de nicotine. La formulation à base d’acide lactique sera donc celle où, lors de la consommation de sels de nicotine, le corps ingérera le moins d’acide. 

 

  • L’acide lactique est aussi le type d’acide le plus stable à la chaleur. Par conséquent, lors d’une utilisation inadéquate (par exemple, si on règle la cigarette électronique à un voltage plus haut, volontairement ou non) ce sera l’acide qui se dégradera le moins. 

 

Finalement, l’élément le plus important à retenir est que les sels de nicotine peuvent être un atout de plus dans l’éventail des solutions possibles que la cigarette électronique met à disposition pour le sevrage tabagique. 

N’hésitez surtout pas à consulter votre personnel spécialisé en boutique pour vous guider dans ce processus. 

Nathan Fréchette-Gagnon, 

Président-directeur général 

Montreal Original Labs

What's your reaction?
1Super0Haha0Wow0Mouais0Nul

Laisser une réponse

Minimum 4 characters